Vous êtes ici

Rapport de situation humanitaire T2 - Burkina Faso

La situation sécuritaire du Burkina Faso est restée instable au cours du deuxième trimestre de 2021. A
la date du 30 juin , le nombre de personnes déplacées internes s’élevait à 1 312 071 personnes enregistrées
(CONASUR, 30 juin 2021). L’un des faits les plus marquants sur le plan sécuritaire est l’attaque de
Solhan dans la nuit de 4 au 5 juin 2021 ayant entrainé 132 victimes.
Les attaques des groupes armés non identifiés continuent d’affecter négativement le fonctionnement
des formations sanitaires. Ainsi à la date du 20 juin 2021, on dénombrait 88 formations sanitaires
fermées et 269 fonctionnant à minima. Ces dysfonctionnements du système de santé ont privé 895 087
personnes de soins de santé. Par ailleurs depuis le 3 juin 2021, le pays a lancé sa campagne de vaccination
contre la Covid-19. A la date du 28 juin 2021, 25 833 personnes avaient reçu leur première dose du
vaccin. Bien que l’on observe une baisse des cas de COVID 19, la prudence reste de mise.
Les besoins de financement pour la mise en oeuvre du plan de réponse humanitaire de 2021 sont
estimés à 607,9 millions de dollars. Avec la situation sécuritaire qui semble se dégrader avec le temps,
le nombre de personnes déplacées internes pourrait s’augmenter ; d’où l’urgence de mobiliser des
ressources additionnelles pour la mise en oeuvre de la réponse humanitaire qui, jusque-là, n’a reçu que
18,6% (OCHA, Rapport T2 2021) de son financement.