Vous êtes ici

Mentorat clinique des sages-femmes et maïeuticiens : vers la réduction de la mortalité maternelle et néonatale

Partager les expériences et recueillir les suggestions des acteurs pour améliorer la qualité du mentorat, tel est l'objectif qui réunit les responsables en santé de la reproduction de huit régions et les partenaires techniques et financiers dont le Fonds des Nations Unies pour la population dans le cadre de l'atelier national sur le mentorat clinique au Burkina Faso.

Ces acteurs des  régions  (Boucle du Mouhoun, Centre Est, Centre Ouest, Centre Nord, Est, Hauts Bassins, Nord et Sahel) échangent sur les mécanismes de coordination et de suivi du mentorat, le bilan des activités et les goulots d'étranglement pouvant entraver la mise en œuvre de cette stratégie novatrice.

Le Mentorat clinique en santé de la reproduction maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN) est une stratégie innovante qui contribue à l’amélioration des indicateurs de la  SRMNI au Burkina Faso. Mise en œuvre depuis 2013, il reste une opportunité pour  le  renforcement des compétences des sages-femmes, maïeuticiens et autres personnel travaillant dans le domaine de l’obstétrique pour fournir des soins de qualité.

Le mentorat permet à des professionnels plus expérimentés et aguerris d’accompagner leurs collègues nouvellement sortis des écoles de formation qui rencontrent des difficultés sur le terrain quant à la mise en pratique des gestes qui peuvent sauver la mère et l’enfant pendant et après un accouchement. Le partage de compétences porte également sur les valeurs humaines indispensables et l’environnement  adéquats pour la prise en charge des femmes et des nouveaux nés.

Cette stratégie novatrice est une approche expérimentée par le gouvernement burkinabè grâce à l’appui financier et technique du Fonds des Nations Unies pour la population et du projet SWEDD sous la coordination de la Direction de la Santé de la Famille (DSF) du Ministère de la santé. 

 

 


Elisabeth KONDE, Responsable SR de la Région de la Boucle du Mouhoun

 

« Le Mentorat permet d'accompagner de manière personnelle les sages-femmes, maïeuticiens et accoucheuses afin de renforcer leurs compétences pour une meilleure prise en charge des femmes et des nouveau-nés qui sont sous leur responsabilité » 

 

 


Issouf BONKOUNGOU, maïeuticien et Mentor dans la région du Centre Ouest

« Le rôle du Mentor consiste à un coaching de près du mentoré. Le mentor doit travailler avec le mentoré à relever les insuffisances de celui-ci. Il doit partager son expérience, aider son mentoré à parfaire ses gestes dans son travail afin de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale »

 

Rédaction et photographie : Pélagie NABOLE