Vous êtes ici

Planification familiale au Burkina Faso : Bientôt un nouveau contraceptif disponible pour les femmes

Un nouveau produit de contraception est en passe d'être introduit dans le programme national de planification familiale au Burkina Faso. Sayana®Press puisqu'il faut le nommer, est un contraceptif injectable qui offre trois mois de protection à son utilisatrice. Dans le cadre du lancement de ce nouveau produit, le comité de suivi du projet d'introduction a tenu le vendredi 09 mai 2014 une réunion de préparation à la Direction de la santé de la famille afin d'échanger sur le plan de suivi évaluation du projet et les prochaines étapes du processus du lancement du produit.

Les femmes du Burkina Faso seront les premières à avoir accès à cette nouvelle option de contraception. Sayana®Press protège la femme d'une grossesse non désirée pendant trois mois avec une seule injection. C'est une nouvelle présentation du contraceptif injectable connu sous le nom Depo Provera. Sayana®Press utilise la technologie Uniject® c'est -à-dire une seringue pré-rempli avec le produit, et est destiné à une administration en sous-cutanée. De ce fait,  il offre des facilités de transport, d'administration et de sécurité d'injection.

Il a le potentiel d'accroître l'accès à la planification familiale dans les communautés les plus reculées qui n'y avaient pas accès auparavant. L'initiative vise à contribuer à l'augmentation de la prévalence contraceptive de 15% en 2010 à 25% en 2015. L'introduction pilote est mise en œuvre par le Ministère de la Santé et des organisations partenaires telles que l'UNFPA, la GIZ, Marie Stopes International (MSI) et l'Association Burkinabè pour le Bien-Etre Familial (ABBEF), avec l'appui technique de l'ONG PATH.

L'initiative de Sayana®Press a été lancée lors du Sommet de Londres sur la planification familiale en 2012, dans le cadre d'un effort coordonné visant à s'assurer que les services de planification familiale volontaires atteignent 120 millions de nouvelles femmes et filles dans les pays en développement d'ici 2020. En effet, un tiers des décès maternels dans le monde pourraient être évités par la maternité précoce, l'espacement des naissances et la prévention des grossesses non désirées. Les contraceptifs injectables sont parmi les méthodes les plus utilisées pour la prévention de la grossesse car ils offrent une protection efficace, la commodité et la discrétion. L'introduction de Sayana®Press élargit ainsi les possibilités des femmes quant au choix de leur méthode contraceptive. C'est dans ce cadre que Babatunde Osotimehin, Directeur Exécutif de l'UNFPA a déclaré que « L'UNFPA encourage les efforts visant à élargir le choix des femmes, défendre leurs droits, et faciliter l'accès aux moyens de déterminer librement la taille de leur famille ».

Le choix de contraceptif, sans aucune restriction à une méthode particulière, peut ouvrir la porte à d'autres choix de vie pour les femmes, leur permettant ainsi d'atteindre leur potentiel et par ricochet contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale au Burkina Faso. Les prochaines étapes du processus d'introduction de Sayana®Press porteront sur l'information et la communication, la formation des prestataires, la finalisation du plan de suivi évaluation et l'approvisionnement des structures de santé en doses de Sayana®Press.

Fidélia Bohissou/Hounnou- Unité de communication de l'UNFPA