Guide d'intégration du genre dans les politiques sectorielles

No. de pages: 77

Date de publication: 1 Janvier 2011

Auteur: UNFPA

La prise en compte du genre dans le processus de développement s'inscrit dans un mouvement général. En effet, dans la décennie 1990 les autorités burkinabés ont adopté en 1995 la Lettre d'Intention de Politique de Développement Humain Durable (LIPDHD) afin de promouvoir un développement centré sur l'homme. Cette volonté de reformes a été renforcée en 2000 avec l'élaboration du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) dans le but de fonder le développement sur l'équité. La nouvelle orientation du développement, où le concept de sécurité humaine est au centre de toutes les actions, a contribué à une considération plus ou moins spécifique de certaines questions transversales notamment le genre. Les disparités constatées entre les hommes et les femmes à tous les niveaux du développement sont à l'origine de cette prise en compte du genre. Ainsi, les gouvernements, les partenaires techniques et financiers, les ONG et associations sont-ils préoccupés par la promotion du genre.

L'internalisation du genre dans le processus de développement du Burkina Faso s'est traduite par des actions plus ou moins appropriées. Ainsi, au niveau international, le Burkina Faso a ratifié en 1984 la Convention sur l'Elimination de toutes formes de Discrimination à l'Egard des Femmes (CEDEF) de 1979, et s'est inscrite dans l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Au niveau national, il a été créé le Ministère de la Promotion de la Femme (MPF) en 1997. Ces dernières années, on note l'adoption de la Politique Nationale Genre (PNG) le 08 juillet 2009, et le 16 avril 2009, celle de la loi portant fixation d'un quota d'au moins 30% au profit de l'un ou de l'autre sexe sur les listes de candidatures aux élections législatives et municipales des partis politiques. Une des dispositions qui dénote également cet intérêt du gouvernement du Burkina Faso dans l'équilibre du développement humain est l'adoption le 29 décembre 2010 de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD) qui, à son Axe IV recommande la promotion du genre.

La participation des femmes, à l'instar des hommes, à la planification des programmes et projets a commencé avec les approches participatives. Bien que des progrès aient été enregistrés avec les approches Femmes et Développement (FED) et Intégration de la Femme au Développement (IFD), il ressort que les conditions de vie des femmes au Burkina Faso demeurent toujours préoccupantes et que des disparités continuent d'exister entre les hommes et les femmes comme le montre les statistiques de

développement (Source : CSLP 2004). Cela pourrait s'expliquer par la non-prise en compte de la question du genre, les actions étant limitées à leurs besoins pratiques et à leurs rôles de reproduction qui aggravaient les disparités et la discrimination à leur égard. L'adoption de la PNG et de la SCADD va amener tous les départements ministériels à tenir compte du genre et à intégrer cette thématique dans leurs politiques et programmes de développement. L'opérationnalisation de cette stratégie étant du ressort des secteurs ministériels, il s'avère nécessaire de mettre à la disposition de ceux-ci des outils et des instruments utiles à la prise en compte des préoccupations nationales. C'est une vision innovatrice qui prône une approche intégrée de la question du genre dans les processus de planification, de mise en œuvre et de suivi-évaluation des politiques publiques.

Le guide d'intégration du genre dans les politiques sectorielles va donner aux planificateurs, aux acteurs nationaux et à leurs partenaires techniques et financiers un cadre de référence, afin d'accroître la participation efficace et efficiente des hommes et des femmes au développement du Burkina Faso. Le « Guide genre », en tant qu'outil complémentaire au « Guide méthodologique d'élaboration des politiques sectorielles », permettra en outre de renforcer les mécanismes d'intervention et d'appui pour l'égalité et l'équité entre les genres, à travers une démarche intégrée à tous les niveaux de développement.

Le « Guide genre » s'articule autour des points suivants :
- l'importance de la compréhension préalable du genre ;
- le genre dans la démarche méthodologique d'élaboration des politiques sectorielles ;
- les outils et les instruments pour la prise en compte du genre dans les politiques, programmes et projets.