Vous êtes ici

Santé : L’UNFPA offre un cadre de dialogue aux jeunes sur leurs Droits à la santé sexuelle et reproductive

En prélude au Forum Génération Égalité qui se tient du 30 Juin au 02 Juillet à Paris, le bureau pays de l’UNFPA a organisé un Gender talk suivi d’un dialogue intergénérationnel ce samedi 26 juin 2021. L’ objectif est de renforcer l’accès des jeunes aux informations en matière de Droits à la Santé sexuelle et reproductive. Ainsi, plus de 100 jeunes ont eu des échanges directs avec la Première Dame, Mme Sika KABORÉ, sur l’autonomie corporelle, les violences basées sur le genre et le leadership féminin.

Créer un espace d’échanges et de partage d’expériences entre les jeunes et les aînés, susciter l’engagement des jeunes afin qu’ils soient le portes-flambeaux de la Génération Égalité, tels sont les objectifs que se sont fixés le bureau de L’UNFPA en organisant ce dialogue intergénérationnel.


Stéphie Kabré

D’entrée de jeu, Stéphie Kabré, promotrice de My Red Lwili, une structure qui œuvre dans la gestion hygiénique des menstrues, s’est entretenue avec les jeunes sur les droits à la santé sexuelle et reproductive. Pour elle, la santé sexuelle et reproductive est un aspect très important de l’égalité car le genre féminin a été longtemps la base sur laquelle l’oppression de la femme est justifiée. “Il est donc nécessaire d’aller vers l’atteinte d’une parfaite santé sexuelle et pour cela il faut que la femme ait le pouvoir décisionnel en matière de santé. L’autonomie corporelle tourne autour de cela, ce qui nous permet à nous jeunes de pouvoir voir sous quel angle attaquer le problème des discriminations et décider quelle brindille apporter pour l’édifice du nid. Les lois sont là mais, si nous ne les faisons pas valoir, si nous ne réclamons pas nos droits, personne ne le fera à notre place”, dit-elle.

Le développement d’une nation se fait avec la participation de la femme

Les échanges avec Mme Sika KABORE, Epouse du chef de l’Etat, ont porté sur les violences faites aux femmes, l’autonomie corporelle et le leadership de la femme. “C’est un espace de dialogue franc, de construction où les jeunes apprennent beaucoup et nous aussi nous apprenons des jeunes. Je pense qu’il n’y a rien de tel pour que les générations puissent s’interpénétrer et tirer profit du vécu de leur aînés. Nous espérons pouvoir recommencer ce genre de dialogue à d’autres occasions”, a-t-elle laissé entendre, après avoir lancé le Mot d’ordre repris par tous les participants : “ Nous avons le pouvoir de dire NON ! Le droit de dire OUI !”

Sur la question de la l’égalité entre homme et femmes, Cheick Fayçal Traoré, secrétaire exécutif national de AfriYan renchérit; “parler d’égalité de genre, c’est parler de développement. Le monde ne se développera pas avec des hommes hégémoniques, hyper puissants et des femmes que pour représenter. C’est ensemble, tous égaux et mains dans la mains que nous construirons une société prospère” 

Le ministère de la santé s’engage pour défendre les droits de la santé sexuelle

Pour Dr Euphrasie BARRY/ADJAMI, Secrétaire Technique Chargée de l’Accélération de la Transition Démographique du Ministère de la santé, ce dialogue est une opportunité de pouvoir permettre à la jeunesse d’échanger avec leurs aînés. “Nous avons l’avantage de l’expérience et de l’âge donc nous pouvons toujours leur apporter quelque chose dans la construction de leur vie. Nous apprenons aussi d’eux parce que nous ne sommes pas passés par les mêmes étapes mais, c’est toujours très important de pouvoir guider la jeunesse tout en leur permettant d’avoir leur propre expérience”.

En rappel, le forum Génération Égalité est un rassemblement mondial pour l’égalité entre les femmes et les hommes organisé par ONU Femmes. C’est un cadre qui permettra de mesurer les progrès en matière d’égalité femmes-hommes en vue de mobiliser les États à prendre des engagements afin d’éliminer les inégalités persistantes.

Source : Infowakat.net