Vous êtes ici

Journée internationale de la paix : Les jeunes appelés à jouer leur partition

Le Fonds des Nations Unies pour la population, UNFPA, a commémoré la journée internationale de la paix avec AfriYAN et les réseaux de jeunes pour une paix durable en Afrique. Cette célébration s’est tenue le 21 septembre 2020 à Ouagadougou.

Le 21 septembre de chaque année est célébrée, la journée internationale de la paix dans le monde entier. C’est dans cet élan que le bureau régional de l’UNFPA, AfriYAN et les autres réseaux des jeunes organisent une veillée de la jeunesse pour la paix au Sahel. Selon le Représentant Résident du Fonds des nations unies pour la population, Auguste Kpognon, « cette initiative a été conçue pour mobiliser les différentes parties prenantes pour un appel à l’action concrète et durable ».


Auguste Kpognon, Représentant Résident à UNFPA Burkina

Pour lui, cette journée constitue une opportunité d’échange et de partage sur de nouvelles approches et alternatives pour une paix durable et stable dans le contexte de crise que traverse le Burkina Faso.

A cet évènement, des panelistes ont été invités pour des débats.  Issa Démé, le directeur de la prévention et de la gestion des conflits à la direction générale de la promotion de la cohésion sociale au ministère en charge de la cohésion sociale, pense que la contribution de la jeunesse est très cruciale. Selon lui, ils doivent changer leurs visions des choses et avoir l’amour de la patrie. Dans la lutte pour la paix au Burkina Faso, « les jeunes sont les premières victimes, et ce sont les jeunes qui doivent aller au front pour que la paix puisse vraiment revenir au Burkina ».

Pour cela,  son ministère a mené des actions de sensibilisation à l’endroit des jeunes, à travers des projets comme « An ka Faso » qui vise à promouvoir la paix et le vivre ensemble. Aussi, il y a « le dialogue inclusif » initié dans le Sahel et qui concerne la force vive de la localité.

Sur les 1508 conflits enregistrés où 458 ont été résolus, Issa Démé croit que, « les conflits en soi ne sont pas mauvais, et les conflits sont dynamiques, les conflits font vraiment partie de notre vie quotidienne. C’est la manière de gérer les conflits qui pose problème et c’est ça qui peut amener la récurrence des conflits et amener à des tueries avec des conséquences néfastes ».

Le promoteur de l’évènement Fayçal Traoré chargé de plaidoyer emploi, entreprenariat au bureau régional de AfriYANN pour l’Afrique de l’Est et du Centre, membre de la structure promotrice du cadre de dialogue, veut que le discours change au niveau des jeunes à travers cette célébration. « Le discours n’est plus que les jeunes sont un défi, ou encore des problèmes à résoudre, mais que les jeunes sont une opportunité de paix, et sont des acteurs incontournables en matière de paix », commente-t-il.

Il faut rappeler que cette année, l’UNFPA  célèbre la journée internationale de la paix sous le thème « façonner la paix ensemble ».


Mariam NIGNAN / Burkina 24

Source de l'article https://www.burkina24.com/2020/09/22/journee-internationale-de-la-paix-l...