Actualités

Améliorer les conditions sanitaires de la population de boura, L’UNFPA appuie l’installation d’un poste de santé primaire.

20 Juin 2019
L’UNFPA appuie l’installation d’un poste de santé primaire
L’UNFPA appuie l’installation d’un poste de santé primaire

Les 1 500 habitants du village de Boura situé à 20 kilomètres de la capitale régionale de la région du centre-Est, Tenkodogo sont tous mobilisés ce jour, et pour cause, l’inauguration de leur poste de santé primaire qu’ils ont tant souhaité. A leurs côtés les plus hautes autorités de la région et les partenaires.


forte mobilisation et un accueil chaleureux

Tout remonte en 2018, lors d’une visite de terrain conjointe de l’UNFPA  et de l’Ambassade du Royaume de Belgique en novembre  à Boura où la population a exprimé son souhait d’avoir un centre de santé afin de faciliter son accès aux soins et services de santé. Cette requête a reçu un écho favorable auprès de l’UNFPA qui a plaidé pour la construction d’un poste de santé primaire dans le cadre de l’extension du projet financé par l’Ambassade de la Belgique au Burkina Faso.


(de gauce à droite) Le Représentant Résident de l'UNFPA M.Aguste KPOGNON et S.E.M Lieven DE LA MARCHE, Ambassadeur du Royaume de Belgique

Au cours de cette cérémonie, le Représentant Résident de l’UNFPA au Burkina Faso, Monsieur Auguste Kpognon, visiblement satisfait de l’œuvre réalisée dira :

« Ce poste de santé  de Boura est spécifique car il a été réalisé dans un délai très court, moins d’un mois avec des matériaux préfabriqués. Il a par ailleurs un coût de réalisation modeste tout en répondant aux exigences de qualité. Il pourrait être un modèle pour permettre de faciliter l’accès rapide des populations d’autres localités à la santé et contribuer ainsi à la politique de relance de la santé communautaire du Ministère de la santé ».

Les populations bénéficiaires qui ont déjà commencé à utiliser ce centre de santé nouvellement construit ne tarissent pas de mots pour exprimer les bénéfices qu’elles en tirent. C’est le cas de Yemboné Salimata qui déclare

« ... nous étions obligées de nous rendre jusqu’à Tenkodogo pour nous soigner. Souvent des femmes enceintes arrivaient après avoir perdu trop de sang, et nous avons perdu des mères, … et des enfants dans ces conditions. Avec ce centre, nous savons que quel que soit le moment, nous avons un lieu où nous pouvons nous rendre près de chez nous et avoir des soins lorsque nous en avons besoin. Des vies seront sauvées. Nous n’avons pas assez de mots pour vous remercier, que Dieu vous bénisse».


Yemboné Salimata

Le poste de santé de Boura a été réalisé avec l’appui financier du Royaume de Belgique dont l’Ambassadeur, Monsieur Lieven DE LA MARCHE a honoré de sa présence la cérémonie d’inauguration. C’est avec beaucoup de satisfaction qu’il dira :

«je suis impressionné par l’efficacité de cette activité mise en œuvre par l’UNFPA, et suis fier d’inaugurer ce centre aujourd’hui. Grâce à lui les populations pourront avoir accès à des services de santé de qualité, incluant la santé de la reproduction, la santé maternelle et la planification familiale. Nous continuerons de travailler avec le ministère de la santé dans l’optique de faire vivre ce centre pour la population de Boura ».

En rappel, le village de Boura, en raison de la distance et des obstacles naturels qui le sépare du CSPS de Cella, a les indicateurs sanitaires parmi les plus faibles du district sanitaire de Tenkodogo. A titre d’exemple, le taux d’accouchement assisté par du personnel qualifié était de 66% en 2018 contre une moyenne nationale de 83,1%.  

L’ouverture de ce centre de santé permettra d’améliorer les indicateurs sanitaires du village ce qui contribuera à changer la vie des populations de Boura et de faire en sorte que « personne ne soit mis sur le bas-côté dans les programmes de développement ».


Coupure officielle du ruban


Le Dr. Belemviré (tenant la bouteille d'eau) décrivant les caractéristique du poste de santé primaire

 

Rédaction : Siaka Traoré

Photographies : Désiré OUEDRAOGO