Actualités

« Mon corps, ma vie, mon monde ! ». Tel est le tout nouveau cri de ralliement d'une génération sensibilisée aux Objectifs de développement durable (ODD)

8 septembre 2019
« Mon corps, ma vie, mon monde ! ». Tel est le tout nouveau cri de ralliement d'une génération sensibilisée aux Objectifs de développement durable (ODD)

Déclaration du Dr Natalia Kanem, directrice exécutive de l'UNFPA, lors de la Journée internationale de la jeunesse

Au sein de leurs communautés ou dans les capitales du monde entier, les jeunes gens aspirent à jouir des droits définis il y a 25 ans de cela lors de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) du Caire. Au cours des décennies qui ont suivi, l'UNFPA a aidé un nombre incalculable de jeunes gens à passer de l'adolescence à l'âge adulte.

Afin de réaffirmer notre volonté d'aider les jeunes à réaliser pleinement leur potentiel, nous vous présentons une nouvelle stratégie d'accompagnement de la jeunesse, incarnée par le slogan « Mon corps, ma vie, mon monde ! » Celle-ci place les besoins, les aspirations et les idéaux de la jeunesse au cœur de notre travail, dont l'objectif est la réalisation des Objectifs de développement durable et du programme de la Conférence du Caire à l'horizon 2030.

La stratégie « Mon corps, ma vie, mon monde ! » s'appuie sur les enseignements tirés de nos interactions avec les jeunes au cours des décennies passées à mettre en œuvre avec eux les programmes qui leur sont destinés. Créée en consultation avec des milliers de militants et de défenseurs des droits de la jeunesse du monde entier, elle est alignée sur Youth 2030, un programme plus générique des Nations Unies visant à préserver la santé et les droits des jeunes gens et à les autonomiser afin qu'ils puissent façonner eux-mêmes leur avenir et participer au développement de leurs pays.

Correctement préparée et informée, la jeunesse de notre planète a toutes les clés en main pour faire souffler un vent de changement bénéfique sur le monde. Mais le potentiel de ces jeunes gens ne pourra être exploité que s'ils sont en bonne santé, bénéficient d'une éducation adéquate et disposent de leur corps et de leur vie. L'UNFPA travaille avec les gouvernements, la société civile et les partenaires de développement, mais aussi et surtout avec les jeunes gens eux-mêmes, afin de s'assurer qu'ils disposent des connaissances et de la capacité de prendre des décisions informées et de participer activement à la vie citoyenne.  

Lors de la Conférence internationale sur la population et le développement de 1994, les gouvernements ont décidé de répondre aux besoins des jeunes gens, notamment des jeunes filles, en termes d'accès à l'éducation, aux soins, aux conseils et à des services de santé sexuelle et reproductive de bonne qualité. Cette promesse n'a toutefois été tenue que pour certains d'entre eux. 

Au mois de novembre de cette année, l'UNFPA, le Danemark et le Kenya organiseront le Sommet de Nairobi sur le CIPD25, dans le cadre duquel des chefs d'État et d'autres hauts fonctionnaires gouvernementaux réaffirmeront leur engagement à concrétiser la vision de la CIPD, celle d'un monde où chacun, notamment les jeunes gens, a accès à des informations et des services liés à la santé sexuelle et reproductive. La jeunesse sera omniprésente lors de cet événement. Elle sera invitée à nous parler de ses espoirs, à faire entendre sa voix et à apporter ses idées, son énergie, son leadership et sa créativité, sous la bannière de « Mon corps, ma vie, mon monde ! » 

En cette Journée internationale de la jeunesse, j'appelle les gouvernements du monde entier à tenir les promesses faites il y a 25 ans aux femmes et aux jeunes gens. Rejoignez-nous dans notre marche vers Nairobi ! Ensemble, nous pouvons enfin faire en sorte que l'accès aux droits et aux choix de vie deviennent une réalité pour tous les jeunes gens. 

Source : www.unfpa.org