Dispatch

Sayana Press au niveau communautaire : L'expérience de l'Ouganda

4 October 2016

L'administration de Sayana Press au niveau communautaire et l’auto-injection a permis d'avoir des résultats concluant en Ouganda. C'est donc pour s'inspirer de cette expérience qu'une équipe du Burkina Faso, avec les autres pays bénéficiaires de Sayana Press a effectuée un voyage d'atudes et de partages d'expériences dans ce pays.

Ainsi du 24 septembre au 02 octobre 2016, les participants provenant de la DSF,de l'UNFPA, de la DPS, de MSI, de l'ABBEF, et d'autres venus du Niger, du Sénégal du Bénin, de PATH et du Partenariat de Ouagadougou, ont sillonnés les régions de Kampala,de Palissa et de Mubendé.

Les participants ont eu l'opportunité de participer à la commémoration de la Journée Internationale de la contraception et de l'expérience de son organisation par le pays hôte. En effet, le 26 septembre à 300 km de la capitale Kampala, à Palissa. Cette commomération est un excellent moyen d'améliorer les indicateurs de la PF; et ce à travers la mobilisation des leaders locaux; des associtions, des populations et tous les services et activités qui sont organisées pour sensibiliser.

3 jours durant les participants présents ont échangés entre elles et avec l'ONG PATH sur la mise en oeuvre de l'auto-injection en Ouganda.

Il ressort que :

Cette approche d’auto-injection est à sa phase expérimentale sous forme de recherche avec une cohorte de 381 femmes. La démarche de l’auto-injection s’articule sur les éléments suivants :

à La méthodologie

• Etude prospective basée sur l’observation de 381 femmes qui essaient l’auto-injection ;

• Entretiens avec 62 femmes qui refusent l’auto-injection.

à Les différentes étapes pour le recrutement des clientes

• Counseling sur Sayana Press ;

• Formation de la cliente en auto-injection avec des injections simulées sur mannequin ;

• Une fois que la cliente est apte, elle fait son auto-injection sous la supervision d’une infirmière recrutée par PATH dans le cadre de l’étude à l’aide d’une liste de vérification conçue ;

• Ensuite, l’infirmière remet deux doses de Sayana Press pour auto-injection pour celles qui sont évaluée compétente ;

• Remise du livret d’instructions sur l’administration de Sayana Press ;

à Pour le suivi (self-injectors only)

• Rappel des étapes d’injection sur mannequin avec la liste de vérification ;

• Réinjection sous la supervision de l’agent de santé ;

• Entretiens avec toutes les femmes après l’auto-injection.

à Résultats préliminaires

• Presque toutes les femmes qui se sont réinjectées (95.6%, n=360) se sont servies du livret d’instruction et 16 femmes ne l’ont pas utilisé car elles avaient déjà mémorisé les étapes ;

• la vaste majorité des femmes sont capable de s’auto-injecter après leur formation sur le mannequin ;

• la vaste majorité des femmes se rappellent de leur date de réinjection, et font leur injection dans la bonne fourchette du temps.

 

A l'issu de ce voyage d'études, les participants ont pu comprendre le processus de mise en place de l'approche de l'auto-injection de Sayana Press par les femmes ainsi que son administration par les acteurs communautaires.Cette approche qui pourrait améliorer les indicateurs de la PF notamment au Burkina Faso, pourrait être adaptée en tenant compte du contexte, des leçons apprises et des difficultés rencontrées en Ouganda.

Rédigé par Théodore SOMDA  du rapport de mission de Serge SARI