Actualités

Sayana Press: Un engouement populaire autour d’une nouvelle méthode contraceptive

19 January 2015

La nouvelle méthode contraceptive Sayana Press entame en cette fin d’année 2014 son premier semestre d’introduction dans quatre régions pilotes du Burkina Faso. A l’occasion de la compilation et de la revue trimestrielle de l’introduction du nouveau contraceptif de juillet à septembre 2014, il a été constaté un engouement populaire autour du nouveau produit.

Dr Mahamadi Tassembédo est médecin Chef du district sanitaire de Réo, une localité située au Sud du Burkina. Il officie déjà depuis quelques années et s’intéresse à toutes les questions de santé relevant de son aire sanitaire. Il n’est avare, ni en énergies ni en initiatives pour soulager les populations. C’est d’ailleurs avec une grande joie qu’il a accueilli la nouvelle méthode contraceptive Sayana Press. « Tout ce qui peut soulager et aider nos patients et clients est la bienvenue. Les choses sont allées vite quand, après la formation des agents de santé de Réo, nous avons vu tout l’engouement et les appréciations positives faites autour de ce nouveau contraceptif. Nous savions, avant la formation que c’était un bon produit mais nous n’appréhendions pas à quel point Sayana Press pouvait être aussi facile d’utilisation et être à la portée de tous ».

 

18000 nouvelles utilisatrices, objectif probablement atteint avant la fin du projet pilote

Le lancement de Sayana Press depuis juillet 2014 au Burkina Faso a été un processus participatif qui a permis l’implication des acteurs de la santé de la reproduction. A ce titre, plus de 1400 techniciens de la santé ont été formés à l’utilisation du nouveau contraceptif. Ces sessions de formation à l’endroit des agents de santé ont également permis à ces derniers de peaufiner leur stratégie d’introduction de Sayana Press dans la gamme des contraceptifs de leurs aires sanitaires. Aux stratégies avancées et fixes classiques que les agents de santé utilisent régulièrement dans leurs prestations, certains districts sanitaires ont décidé d’innover. C’est ainsi que les relais communautaires ont été mis à contribution pour faire la promotion de Sayana Press dans leurs communautés respectives. C’est le cas à Réo mais aussi à Orodara : « les agents de santé communautaires nous sont d’une grande utilité dans le cadre de la promotion de la planification familiale dans les ménages. Avec l’accompagnement de l’Association burkinabé pour le bien-être familial (ABBEF), ces agents ont été formés sur les techniques de sensibilisation au niveau communautaire. Aujourd’hui, les femmes perçoivent de plus en plus la nécessité d’un planning familial et comment elles peuvent le faire de façon discrète. Les agents de santé communautaires ne sont pas habilités à administrer Sayana Press mais ils peuvent le proposer aux clientes pour achat. Et lors des sorties des agents en stratégie avancée ou lors des visites des femmes dans les formations sanitaires, elles peuvent se faire administrer leur produit préalablement acheté. Cette technique d’acquisition facilitée de Sayana Press est appréciée par les agents de santé et les femmes elles-mêmes », confie Dr Oumar N’Do, Médecin Chef du district sanitaire de Orodara.

Au niveau du district sanitaire de Tougan, c’est une autre stratégie d’introduction et de promotion de Sayana Press qui est expérimentée. Le « Djandjoba  de la planification familiale » est une manifestation annuelle qui mobilise chaque année de nombreuses femmes pour une danse populaire dans les villages de la province du Sourou. Au cours de ces manifestations, les messages sur la planification sont diffusés et de nombreuses femmes trouvent l’occasion d’adopter en toute discrétion des méthodes de planification familiale. « C’est une approche qui a créé de l’enthousiasme auprès du bureau de l’UNFPA du Burkina Faso car c’est une approche originale de promotion de la planification familiale basée sur la culture », salue Alain Kaboré, Chargé du programme Sayana Press au niveau de l’UNFPA/Burkina Faso.

Cet engouement populaire autour de Sayana Press a produit en un trimestre des résultats dépassant les prévisions. En plus d’enrôler de nouvelles femmes n’ayant jamais utilisé une méthode contraceptive, le produit est en passe de remplacer beaucoup d’autres méthodes contraceptives dans les régions de l’introduction pilote. A nos jours, dans la région du centre Ouest, ce sont plus de 1500 nouvelles utilisatrices de Sayana Press qui ont été recensées en un trimestre. Dans la boucle du Mouhoun, les statistiques laissent voir que plus de 4000 utlisatrices ont été répertoriées entre juillet et septembre 2014. A terme, l’objectif des 18000 nouvelles utilisatrices sera atteint avant la fin de la phase pilote d’introduction de Sayana Press au Burkina Faso, au grand bonheur de tous : femmes, acteurs de la santé, partenaires techniques et financiers.

Clément BIHOUN, Unité Communication UNFPA Burkina Faso

 

 

 

 

 

 

 

 

A Koudougou Dr Stanislas Barro (au centre) a présidé l'ouverture des travaux

 le Coordonnateur de Sayana Press en formation avec certains agents