Actualités

Lancement du Paquet de services essentiels pour les femmes et les filles victimes de violences : S’approprier les normes et procédures pour une réponse multisectorielle efficace

7 November 2017

Les participants venant du Système des Nations Unies, des partenaires bilatéraux, des ONG et associations actives dans la promotions des droits des femmes et des filles, des structures nationales en charge de la sécurité et de la justice, du ministère de la santé, des religieux et coutumiers, des députés, des media, vont pendant trois jours travailler à s’approprier ce guide.

Les violences envers les femmes et les filles sont de différents types et peuvent être physiques, psychologiques ou morales, culturelles, économiques, politiques et sexuelles et se manifestent par des coups et blessures, l’exclusion sociale, le déni du droit de participation à la prise de décisions et à la gestion des affaires publiques, ou le déni de droit à l'accès aux ressources notamment la terre et les moyens de production. Au Burkina Faso, comme ailleurs, différents acteurs interviennent dans la prise en charge et l'accompagnement des survivantes des violences faites aux femme et aux filles. Il est donc important d'avoir un mécanisme de coordination des interventions pour une réponse plus efficiente et efficace. 

 Mme Laure ZONGO/ HIEN, Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille lors de son allocution

Pour la Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille : " ...ce guide va permettre réellement de renforcer les capacités des acteurs nationaux, par une approche coordonnée multisectorielle basée sur les normes et procédures mondiales et régionales. Ainsi en offrant à travers ces modules des conseils techniques sur la façon de développer des services essentiels de qualité, le paquet des services essentiels vise à répondre aux accords et obligations convenus au niveau international dans le cadre de la prestation de services destinés à lutter contre la violence à l’égard des femmes (VEF)."

Dans son intervention la Représentante Résidente de l'UNFPA Burkina Faso, a insisté sur l’approche coordonnée qui constitue l’une des valeurs ajoutées du paquet de services essentiels et qui définit les lignes directrices de coordination. " Les résultats de la mise en œuvre du plan d’action qui sera développé par le Burkina Faso aux termes de cet atelier, dépendent fortement du comment les interventions seront coordonnées. Une bonne coordination permettra de combler rapidement les écarts observés entre les textes légaux et la mise en œuvre." a-t-elle insistée.
Il est attendu des participants à l'issu de ces 3 jours d'atelier, une feuille de route claire afin d'assurer efficacement la prestation et la coordination, pour des services de qualité et une réponse multisectorielle aux violences envers les femmes et les filles.

Photo de famille des participants

Rappelons que ce paquet de service essentiels a été développé par le Programme conjoint mondial des Nations Unies sur les services essentiels pour les femmes et les filles victimes de violence, entre ONU Femmes, UNFPA, l’OMS, le PNUD et l’ONUDC qui vise à fournir un meilleur accès aux services multisectoriels essentiels et de qualité pour toutes les femmes et les filles qui ont subi des violences basées sur le genre.

 

Théo SOMDA

 

Pour plus d'informations : http://www.unfpa.org/publications/essential-services-package-women-and-g...