Actualités

Formation des formateurs des membres de la Chaire Genre

23 July 2014

Mieux outillés les formateurs en techniques de recherche intégrant la problématique Genre

«Doter les membres de la Chaire Genre des outils nécessaires à la recherche en genre», c'est l'objectif  visé par la session de formation des formateurs organisée par la Chaire genre de l'université de Ouagadougou avec le soutien de l'UNFPA. L'atelier s'est déroulé du 15 au 17 juillet 2014 à la maison de la Femme du Kadiogo  à Ouagadougou.

La problématique des inégalités et disparités entre les hommes et les femmes se pose avec acuité et s'impose de plus en plus dans les sphères décisionnelles au Burkina Faso au regard de son importance. Afin de mieux appréhender cette question genre, il a été mis en place une Chaire UNESCO « femme, Genre, Sciences, Sociétés et Développement durable » en janvier 2014, qui a pour mission de permettre par la formation et la recherche scientifique, socio-économique, sanitaire et environnemental  une égale participation des femmes et des hommes.  Et pour que cet objectif soit atteint il faut le concours des formateurs pétris de connaissances et de compétences sur la question genre.

Ci dessous : Edith Ouédraogo, NPO Genre UNFPA  Burkina et le conseiller Genre du Bureau Régional de l'UNFPA pour l'Afrique de l'Ouest et du centre, Idrissa Ouédraogo ont animé certains modules de la formation.

C'est dans ce cadre que la Chaire Genre basée à l'Université de Ouagadougou a organisé l'atelier de formation des formateurs des membres de la chaire genre du 15 au 17 juillet 2014. La formation a été animée principalement par le conseiller sur les questions de genre du Bureau Régional de l'UNFPA pour l'Afrique de l'Ouest et du centre, Idrissa Ouédraogo et par la NPO Genre du bureau pays de l'UNFPA, Edith Ouédraogo en collaboration avec les membres de la chaire genre. Pour Edith Ouédraogo, «cette activité s'inscrit dans le cadre de la coopération entre le Burkina et l'UNFPA dans le volet Genre. C'est pour cela que l'UNFPA s'engage à accompagner la Chaire Genre dans toutes ses activités et faire en sorte que le Master en  Genre soit une réalité». Cette séance de formation va permettre d'outiller les membres de la chaire en techniques de recherche intégrant la problématique genre en vue de la mise en œuvre d'un Master en genre à L'Université de Ouagadougou. Trois jours durant les participants à cette formation qui sont essentiellement des enseignants d'Université et des chercheurs (es) ont travaillé sur deux grands thèmes à savoir : l'Introduction aux questions de genre et la prise en compte de ces questions dans la recherche scientifiques. Ces modules, selon le Pr Claudine Lougué, Directrice de la Chaire Unesco va permettre aux formateurs de  consolider l'expertise des acteurs dans le domaine en leur donnant les compétences scientifiques adéquates pour mettre en œuvre le Master Genre et concevoir les modules du programme.

Pour le Pr Nicolas Barro, vice-président de l'UO chargé des enseignements et de l'innovation pédagogique,«l'engagement des universités à accompagner la chaire dans ses sensibilisations et formation est nécessaire. Il s'agit donc pour nous de participer activement et efficacement à la recherche de solutions pour les préoccupations liées à la question du genre et d'offrir un cursus universitaire diplômant dans le domaine».

 

 

 

 

 

1) Les participants à la formation sont des enseignants d’université et des chercheurs.