Actualités

Atelier régional sur le renforcement de l’engagement politique en faveur du dividende démographique et le changement de comportement

3 June 2016
Cette délégation comprenait aussi bien des membres de structures étatiques, des leaders religieux et associatifs, des parlementaires, des membres du projet ‪SWEDD‬ Burkina, accompagnés par UNFPA Burkina Faso.

Du 25 au 31 mai 2016, une délégation du Burkina faso a participé à Nouakchott (Mauritanie) à l’Atelier régional sur le renforcement de l’engagement politique en faveur du dividende démographique et le changement de comportement. Cette délégation comprenait aussi bien des membres de structures étatiques, des leaders religieux et associatifs, des parlementaires, des membres du projet SWEDD‬ Burkina, accompagnés par UNFPA Burkina Faso.
Six jours durant les participants venant également de la Côte d'Ivoire, du Niger, du Mali, de la Mauritanie et du Tchad ont réfléchit sur :

- Comment booster l’engagement politique et favoriser la mise en place de mécanismes institutionnels de coordination, de collecte et de gestion de données. Mécanismes qui serviront à produire les évidences nécessaires à la formulation et au suivi des politiques et programmes de développement

- Comment développer et asseoir une stratégie régionale de communication pour un changement des normes et comportements sociaux en faveur de l’autonomisation des femmes et la promotion des jeunes.

A l'issu de cette intense semaine de travaux, de présentations et discussions en groupe, les résultats et décisions suivantes ont été atteints :

- La validation dès le retour au pays d’une feuille de route sur le dividende démographique par les Comités nationaux de pilotage SWEDD ;

- La nécessité de mettre en place dans les pays SWEDD, en fonction des réalités de chacun un Observatoire sur le dividende démographique ;
- La finalisation des études nationales sur le dividende démographique,notamment le profil pays ;
- Le partage au plus haut niveau de l’Etat des résultats de ces études et auprès de tous les acteurs du développement ;
- La nécessité d'opérationnaliser la feuille de route du volet communication du projet SWEDD, qui constitue l’élément essentiel du changement et du mouvement social (individuel, familial, communautaire, politique, etc.) pour l’abandon des normes, attitudes et pratiques sociales négatives que le SWEDD poursuit.

Rappelons que le Projet régional d’Autonomisation des Femmes et dividende démographique au Sahel (SWEDD) est une initiative conjointe des dirigeants des pays du Sahel, des Nations Unies et du Groupe de la Banque mondiale (BM), lancé en novembre 2015 à Niamey (Niger). Il est mis en œuvre avec l’assistance technique de l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la population, de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé, la Fondation Bill et Melinda Gates et le financement de la Banque mondiale pour un montant de 207 millions de dollars US sur une période de quatre (4) ans. Il couvre 6 pays, à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

#SWEDD ‪#‎DemoDivid‬

Théo SOMDA